– 2 –

Publié: 27 novembre 2006 dans L'Antidote (Finalisé)

Le soleil dardait ses rayons. Filtrant au travers des jalousies, un rai de lumière frappa son œil ouvert.

Sept heures vingt cinq. Dimanche matin. Il se leva, prépara le café puis se dirigea vers la salle de bains.

Il alluma sa radio et se fit couler un bain.

" Dix-huitième mort inexpliquée dans le quartier des Trois Aveux. Des victimes sans lien social apparent, toutes ayant succombé de manière différente.
La police ne fait pour le moment aucune déclaration supplémentaire mais l’hypothèse d’un meurtrier en série est la plus plausible. Notre envoyé spécial a interviewé le célèbre profiler Maryam D’Envers, auteur du best-seller Les meurtres irrésolus – Jack L’Eventreur et autres serial-killers.

– L’assassin fantôme est un homme de race blanche. Curieusement il ne signe pas ses méfaits – ou plus exactement il joue la Grande Faucheuse. On peut penser que des morts prématurées sont survenues dans son entourage proche et que cela l’a profondément affecté – et qu’ainsi il cherche à rétablir un équilibre afin de sauver ceux qu’il lui reste.
On peut dans une deuxième hypothèse rapprocher son cas du tristement célèbre Robert Robertson, que la presse a nommé "l’Etrangleur des Trois Pierres" qui plaçait trois pierres autour de la tête de ses victimes, disposées les bras écartés. Ce Robertson était un mystique qui reproduisait ainsi la Sainte Trinité, ayant été élevé par une mère possessive et très pieuse, enfant issu d’un viol dont elle avait été victime et qui ressentait pour son fils un sentiment de répulsion – mais qui du fait de sa foi ne pouvait rejeter cet enfant. Il tuait ces jeunes filles pour leur éviter la souffrance d’un enfant non désiré – de ce fait il les violait post-mortem.
Ainsi ce tueur mystérieux – dont j’utiliserai le cas pour mon prochain essai – pourrait-il avoir eu dans son entourage des personnes atteintes de cancer, de sida ou d’autres maladies porteuses de souffrance, et désire-t-il épargner cette hypothétique douleur – la vie étant douleur, n’est-ce pas ? – à ses victimes. On peut même penser qu’il serait lui-même atteint d’une maladie incurable.

– Merci Maryam D’Envers pour ces éclaircissements. Et maintenant la météo avec Claire. "

Il s’était installé dans sa baignoire, laissant l’eau fumante l’entourer dans une chaude étreinte.

Au dehors, les trois veufs avaient les yeux rivés au ciel.

Clothos dit :
– ça va arriver.

Lachésis dit :
– Le vent souffle encore.

Atropos dit :
– Tout peut finir.

En sortant de chez lui il croisa la vieille dame du 25C. Il lui sourit et lui tint la porte. Elle tenta de lier conversation mais il esquiva adroitement en s’excusant, arguant qu’il devait participer à l’office de l’Eglise de la Bienheureuse Révélation. Elle le regarda d’un air attendri. Un bien gentil garçon.

L’Eglise de la Bienheureuse Révélation, appelée aussi Eglise des Péchés Pardonnés, abritait essentiellement des laissés pour compte, que l’on refoulait aux portes des autres cultes du voisinage. Eglise œcuménique, elle proposait un toit et un repas aux nombreux SDF, ainsi qu’un lieu de recueillement où cinq offices étaient proposés par jour. Taoïste, catholique, protestant, pré christique et bouddhiste. Les religions juives et islamiques, hors-la-loi depuis le coup d’Etat, n’étaient officiellement pas représentées.

Il arriva devant l’imposant édifice – en fait un ancien hôpital réformé – devant lequel s’agglutinait une bande de jeunes s’échangeant diverses gélules ; on pouvait deviner à leur regard de conspirateurs qu’il devait s’agir de drogues illicites. Ils le toisèrent en lui lançant d’une voix menaçante :

– Tu veux quelque chose, papa ?

– Je dirais plutôt que j’ai quelque chose qui pourrait vous intéresser, dit-il en ouvrant sa sacoche.

Il entra enfin dans l’Eglise. Les cierges innombrables apportaient une lumière timide, et les vitres bariolées en pâles imitations de vitraux projetaient des ombres multicolores plus ou moins menaçantes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s