La mystérieuse flamme de la reine Loana

Publié: 30 juin 2007 dans Au gré des lectures
d’Umberto Eco.
 
Une fois n’est pas coutume, ce roman est historique. Au travers du récit d’un homme en quête de sa mémoire perdue, on traverse l’Italie fasciste ("fasciiiiiiiste !") et l’univers littéraire et musical des années 40-50. Un livre original (pour un format poche) puisque fortement illustré de bédés, affiches propagandistes, pochettes de disque, etc. le tout en couleurs (ce qu’on ne pouvait pas faire avant ! Z’avez remarqué comme les formats poche ont évolué maintenant ?)
 
D’action, point, d’humour, trop peu, et puis on est un peu perdu par toutes ces références d’un autre temps et d’un autre lieu. Mais on compatit à la perte de cette mémoire "émotionnelle". Imaginez devenir une sorte d’encyclopédie anonyme !
Publicités
commentaires
  1. Fred dit :

    Moi qui ne suis qu’un bourrin, j’ai du mal avec le nom "Loana"…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s