– 18 –

Publié: 12 novembre 2007 dans L'Antidote (Finalisé)

L’inspecteur débarque chez lui et la découvre attachée au lit ; elle lui dévoile alors où son amant se cache…


Oh, comme il souffrait ! Comme il souffrait de l’avoir laissée en appât, à la merci d’Oncle Waltz, en sacrifice au dieu des moissons ; et comme il sentait que le sang ne laverait pas l’offense faite à l’amour. Il jeta le couteau dans le fleuve, le regardant coulant alors qu’une flaque rosâtre s’étalait sur l’onde opaque.

La quinte de toux d’un des sans-logis qui s’abritaient sous le pont le fit se retourner. Il les regarda d’un œil morne, et murmura :

– A quoi bon ? A quoi bon tout cela ? Oncle Waltz me poursuivra, encore et encore. Rien ne le rassasiera, rien ne l’apaisera.

Machinalement, il tritura la boursouflure qui lui tenait lieu de lobe, et marcha au devant des clochards, évitant les mares de sang. Il s’approcha du plus âgé à qui il avait tranché la gorge, et trempa ses doigts dans la plaie béante. Puis il continua d’écrire sur le mur, traçant son histoire de larmes et de pêché.

 

L’inspecteur laissant son équipe dans la tanière du tueur en série, avait détaché la jeune femme et l’avait fait monté à côté de lui dans son véhicule de service. Elle se retourna lorsqu’un grognement se fit entendre sur la banquette arrière ; un vieil homme adipeux et au visage tuméfié était affalé de tout son long, menottes aux poignets et aux chevilles. Elle se sentait étrangement en dehors du tumulte, alors même que ce loup – car il était un loup – la traînait vers l’ultime repaire de son amant.

Ces dernières heures, elle avait sentit l’odeur métallique de l’eau du lac s’insinuer en elle, et ses cheveux humides comme les herbes des hauts fonds collant à ses épaules nues. Observant ses mains aux doigts frêles, elle sembla voir onduler des ridules en surface. Elle mit sa ceinture et resta silencieuse le temps du trajet.

 

Les phares du véhicule le surprirent alors qu’il traçait les dernières heures de son œuvre, COUPABLE écrit en lettres de sang.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s