XXXIII – L’âge du cristal

Publié: 19 février 2008 dans Caldeus Kreen (Finalisé)

Chabroh et Caldeus (mais surtout Caldeus) ont pu vaincre l’abominable créature connue sous le nom de Trévor. Désormais le trésor est à eux !


Débarrassés de Trévor, Caldeus et Chabroh purent s’emparer de l’inestimable trésor amassé par le terrible sorcier. Malgré l’épaisse couche de poussière, on voyait ici et là briller des montagnes de pièces d’or, de l’argenterie noircie par les ans mais d’une finesse incomparable, des boucliers, armures et heaumes qui méritaient un coup de polish mais dont la finesse d’exécution du travail était indéniable. Des armures longeaient toute la salle, de toutes tailles et toutes morphologies : on avait ici un bel exemplaire des fameuses plates à six bras pour les tribus Kali-pyges, là une cottes surmontée d’un heaume à bec des lippus de la mythique Centralaisie ; Caldeus se mit en arrêt devant une réplique exacte de la légendaire Troglodhor, l’armure en or massif de Tufulkan, sur le plastron de laquelle étaient gravés deux yeux incrustés d’émeraude, impressionnants et hypnotisants. Les gants hérissés de pointes reposaient sur le sublime bouclier Nimdorfl, dont le pourtour orné d’améthystes était censé porter chance. Des larmes brillaient sur le visage ensanglanté du nain, et Chabroh ne put que compatir :

– Cela vous rappelle votre pays n’est-ce pas ? Votre culture, et tout ce que vous avez laissé derrière vous ?

– De l’or… des tas d’or ! ! Allez chercher tout le monde, il nous faut plein de bras !

Interloqué, Chabroh remonta quatre à quatre les marches pour tomber nez à nez sur une scène horrifique : la princesse Gwendolina, jupons retroussés, la chevelure en bataille, affalée sur le grand lit alors que Kami Khaz la harcelait avec un coussin. Des éclats de rires fusaient comme mille bris de cristal de la gorge d’albâtre de la jeune femme, auxquels répondaient les aboiements rauques du nains en signe de plaisir consentant. Maurice observait la scène de toute sa morgue batracienne ; de temps en temps un long soupir gonflait son goitre.

– Hum… le soldat Kreen vous mande pour l’aider à inventorier le trésor… Enfin je crois…

– Oui, euh, ah, bien. Une certaine rubicondité s’emparait progressivement du khapitaine Khaz ; la princesse, la mine réjouie, se rajusta quelque peu, et, tapotant la tête du crapaud géant, s’engagea dans l’escalier.

Arrivés devant le cadavre exsangue du troll Trévor, le groupe hétéroclite perçut les bruits de ferraille que l’on déplaçait. Déjà des montagnes rutilantes s’amoncelaient à l’extérieur de la salle, et des nuages de poussière s’élevaient ici et là, retombant mollement autour de l’atmosphère chargé des odeurs de sang et de métal.

– Soldat Kreen ! hurla Kami. Nous ne pourrons pas tout emmener ! Ne prenons que le strict minimum ! Il n’est pas dit que nous puissions rester indéfiniment dans ce monde miniature ! Le temps presse !

Caldeus sortit, harnaché dans l’armure de Tufulkan. Il l’avait quelque peu nettoyée et déjà elle lui donnait fière allure. Il émanait de lui une puissance peu commune ; il traînait derrière lui trois sacs qui semblaient plus que lourd.

– On pourrait charger au moins six ou sept de ces sacs sur le dos de Maurice ! Et chacun on pourrait porter au moins deux sacs supplémentaires ! Et la princesse pourrait mettre cette jolie tiare – tenez princesse – que l’on récupérerait plus tard comme pièce à conviction ?

– Vous n’arriverez pas à me convaincre. Je vous autorise un sac par personne. Et hâtons-nous, car le soleil ne va pas tarder à se coucher et j’aimerai que nous partions avant la nuit.

Mais ceci est une autre histoire… 

Publicités
commentaires
  1. Los Goutos dit :

    si je peux me permettre : "Des armures longeaient…"

  2. Stephane 'Stein' dit :

    Je te permets de te permettre 😉 Merci !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s