Ministry – Houses of the Molé

Publié: 21 mars 2008 dans Tympan Heureux
Ma deuxième claque rock indus (après NIN et à moindre mesure Marilyn Manson que je ne saurai jamais orthographier ;)) ; premier album de la trilogie Anti-Bush qui marquait aussi le grand retour d’Al Jourgensen, dinosaure du genre, sur le devant de la scène. Des rythmiques endiablées voire assassines, de guitares torturées, et une voix trafiquées à peine compréhensible (j’aurai préféré soit un chant clair mais rauque, soit un bon vieux growl (non, pas Dave) – qui je pense n’est pas caractéristique du genre). Ca commence plutôt bien avec un O Fortuna (l’intro du Carmina Burana) remixé en guise d’intro à No W (morceau repris en bonus track avec, en intro, l’hymne national (ta tata ta ta ta, ta tata ta ta ta…). Des extraits de discours viennent ponctuer les morceaux dont la principale caractéristique est de commencer par "W" (sauf le premier qui s’appelle "No W" ;))
 
C’est très fin, ça se mange sans fin. Le morceau final (sans les bonus tracks qui se cachent aux 23e et 69e pistes) où le batteur de repose un peu pourrait passer pour une belle ballade radiophonique, sur Radio Canut ou Sol FM par ex.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s