Kick My Heart (6)

Publié: 13 août 2008 dans Tympan Heureux
Vous souvenez-vous du premier morceau de Nirvana que vous avez entendu ? J’ai beau me creuser la tête, je ne me souviens plus. En revanche, je me souviens que le passage de A-Ha à la révélation grunge des années 90 (n’en déplaise aux fans de Pearl Jam dont fait partie ma femme… Pas que je n’aime pas la bande à Eddie Vedder (qui a composé une magnifique B.O. pour Into The Wild), mais sa voix chevrotante me porte un peu sur le système… Et leurs mélodies sont bien trop complexes, à l’instar de Soundgarden, pour considérer le groupe comme grunge à mon sens. Ce n’est pas parce qu’on porte un jean troué qu’on est grunge ! C’est un état d’esprit, comme être gothique, pas seulement une question d’apparence. A l’écoute de Release par exemple, on est loin du discours de Come As You Are…) s’est passée durant mes années lycée, que je me suis mis à avoir les cheveux longs et gras (enfin, jusqu’en bas du cou, et gras, parce que long…), à porter une grosse chemise à carreaux rouges moche, des pompes énormes et trois poils au menton… Un copain m’avait copié Nevermind sur cassette avec comme pochette une femme nue sous la douche, déformée par le format K7… Peut-être que la révélation s’est faite en vacances alors qu’un copain avec qui je partageais des heures de jeux sur la Game Gear (souvenirs…) quand il faisait trop chaud pour aller à la mer, m’a fait écouter Incesticide. Cette compil’ plus ou moins considérée comme bootleg contient deux-trois merveilles, dont Dive, Aneurysm et Big Long Now, une sorte de doom grunge. Il apporte aussi quelques morceaux très brouillons et bruyants (donc assez jouissifs) comme Hairspray Queen ou Mexican Seafood. Là, ça a été le déclic, et au final j’ai trouvé cet album un cran au-dessus du désormais classique Nevermind, car plus spontané. A l’inverse j’ai plongé corps et âme dans In Utero, dont le son ultra-rock et accompli mais loin d’être formatté (merci à Michael Stipe de R.E.M.).
Les chansons écrites par Kurdt Cobain sont parfois ponctuées de messages biographiques – About a girl parle de sa copine de l’époque, Serve The Servants annonce à son beau-père "I just want you to know that I don’t hate you anymore"… Scentless Apprentice évoque Le parfum de Süskind, mais n’est-ce pas aussi la symbolique de l’incompris ? ("Like most babies smell like butter / His smell smells like no other…")
Bref, 14 ans après son décès, qu’est-ce qu’on lui trouve ? C’est ça le talent…
Publicités
commentaires
  1. Los Goutos dit :

    Moi je m’en souviens bien de la premiere chanson de Nirvana que j’ai entendue. C’etait Smells Like Teen Spirit, ca passait sur Oui FM, et ce jour-la je me suis pris une bonne claque! Mais tout ca, ca nous rajeunit pas!
    B.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s