Black Mountain – In the future

Publié: 21 août 2008 dans Tympan Heureux
DOC est un homme bien. Un type qui est fan de A Silver Mountain Zion ne peut-être foncièrement mauvais. Alors quand il m’a fait découvrir avec un enthousiasme juvénile et communicatif Black Mountain (via une vidéo de Queen will play sur Youtube avec le son à fond les ballons), la curiosité et l’étonnement laisse place au plaisir des oreilles tout simple. Dingue ça, plus je vieillis et plus j’apprécie les sonorités 70’s. Encore un peu et je vais passer du Sinatra et du Maurice Chevallier à longueur de journée !
Parce que les Black Mountain, même s’ils sont cousins d’Arcade Fire et partagent avec eux les morceaux alambiqués, sont plutôt à rapprocher des groupes psychédéliques de l’époque pinkfloydienne. Et si le chanteur a la voix nasillarde de Damon Albarn et que la vocaliste trémolise gentiment et rappelle quelque peu Julie Christmas de Battle Of Mice (sans les hurlements hystériques), si les synthés sont présents, mais pas genre nappe de pique-nique à carreaux, plutôt orgue atmosphérique ajoutant au doux ronronnement des guitares une note glacée et frissonnante, le tout fait frémir mes portugaises avec une déléctation non feinte.
Bref, Nope, Ok, Cool, Fuck You.
Publicités
commentaires
  1. Pierre dit :

    Salut,J’ai été titillé par ta description après avoir regardé la vidéo sur Youtube : je trouvais ta comparaison avec Arcade Fire pour le moins tirée par les cheveux (??). Par contre parler de copie quasi conforme de Siouxsie and the Banshees… En écoutant les morceaux disponibles sur le MySpace du groupe, j’ai été assez séduit et ait mieux compris ce que tu voulais dire :)Mais il faut quand même définitivement que tu écoute du Siouxsie 🙂

  2. Stephane 'Stein' dit :

    A l’écoute de Tinderbox, je ne vois pas trop le rapport… Le son est plus 80’s que 70’s… ça me fait penser à du Blondie.

  3. Pierre dit :

    Comparer Siouxsie à Blondie, tu y vas fort…Sinon, Tinderbox date de 1986, ceci explique peut-être cela 🙂 En répondant je pensais à quelques titres du premier en fait (voir la discographie sur Wikipedia)Et tiens dans le style flamboyant "à la Arcade Fire", FIP m’a fait découvrir récemment Bodies of water, plutôt sympathique !

  4. Bibiche dit :

    après la lecture du deuxième délire de Stein "Le chaos n’attend pas" que j’ai lu avec un pur plaisir( sadique ?) malgré le coté noir, pessimiste j’avoue ressentir une certaine fierté. Stein a bien muri et son sens de la science-fiction s’affine de plus en plus et ce n’est pas pour me déplaire.  chapeau mon fils!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s