Cryptopsy – The unspoken King

Publié: 18 novembre 2008 dans Tympan Heureux
Un grand bol de chaos dès le matin, c’est ce que vous propose la nouvelle mouture de Cryptopsy. Exit Lord Worm, son look de Wild Bill Hickock et sa voix rongée par les vers, bonjour à Matt McGachy (quel nom !) et ses hurlements de porc qu’on égorge. Et qu’il se mette parfois à chanter dans le plus pur style émo-core ne gâche en rien cette galette qui regorge de surprises. C’est le principe du death pratiqué par les québécois, tabernac’ ! Une baffe à chaque morceau, une structure d’une aberrante dynamique, une atmosphère lugubre de mangeur de chair morte (et la nana, elle est là pour l’ambiance ? Parce que c’est pas les trois notes de synthé qui doivent la fatiguer ;)), bref du bon, du lourd. Dommage pour le départ du moustachu quand même.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s