Livre I – Proies et Chasseurs (3)

Publié: 24 juin 2009 dans Zoon (Finalisé)

Deux cadavres découverts exsangues. Un des corps a été identifié : il s’agit d’Henri Payne. Mais qui est-il donc ?


La nuit est déjà bien avancée. Il a fait chaud, très chaud. La pelouse sur le perron fait grise mine ; des touffes sèches parsèment le gazon mal entretenu ; combien de fois avait-il promis de tondre ce foutu parterre ! Mais non, Henri était du genre à tout remettre à demain ; et il le faisait avec une telle désinvolture que tout devenait futile à l’écouter.

Magdalena avait passé la journée dans le jardin, à l’ombre du grand parasol, à l’affût du moindre coup de vent ; elle ne portait ce jour-là qu’une robe d’été ample et légère, qui masquait ses formes généreuses et son ventre rond, où se lovait un petit être. Elle aimait être là, sur ce petit carré de verdure, discret et anonyme, à écouter le chant des oiseaux, un chien aboyer au loin, la tondeuse du voisin. Le bruit de la circulation ne parvenait pas jusqu’ici. C’était un havre, son havre, son refuge. Le foyer d’une famille simple et heureuse.

Elle lisait un roman déniché dans le garage, là où ils avaient commencé à entasser toutes ces petites choses accumulées lors de leurs deux vies, afin de faire de la place pour une troisième. Une grande chambre qui servait auparavant de salon de lecture, repeinte, décorée de motifs colorés, déjà meublée de tous les accessoires nécessaires au bien-être d’un futur petit Payne. Sa main droite posée négligemment sur la bosse proéminente de son abdomen, souriant à chaque soubresaut, y répondant par une caresse.

Henri était rentré plutôt que d’habitude de l’Ambassade de Nouvelle-Zélande, surprenant sa jeune femme en l’aspergeant d’eau tiédie dans le pistolet à eau qui traînait négligemment sur l’établi du garage. Ils étaient rentrés, avaient pris une douche et fait l’amour, peinant comme à chaque fois à trouver la position adéquate ; et riant de leur maladresse.

C’est vers vingt-deux heures qu’on avait frappé à la porte. Trois coups brefs mais puissants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s