Livre II – La chair corrompue (4)

Publié: 11 octobre 2010 dans Zoon (Finalisé)
  Daniel, l’Ananta, combat avec acharnement Milo, mi-homme, mi-ours dans le salon d’Henry Payne. Une soirée mouvementée !

Magdalena s’était réfugiée dans la cuisine, abasourdie par la tournure que prenait cette soirée. Elle entendait les cris, les hurlements, le fracas des meubles, effrayée, apeurée, incapable d’agir, pour elle, pour son bébé. Elle sentait son cœur battre la chamade, et l’enfant en elle s’agiter. Elle susurra des mots doux, pour l’apaiser et se réconforter.

Par la porte vitrée, elle devinait les silhouettes des hommes qui semblaient danser à travers le salon, des ombres déformées par le verre poli. La fenêtre de la cuisine versait sur le carrelage mat la clarté spectrale de la lune, baignant la jeune femme de cette lumière froide qui la fit frissonner.

Une forme gigantesque fut projetée contre la porte et la vitre vola en éclats. Elle reconnut la chemise à carreaux de Milo, déchirée, lacérée ; mais cette… cette chose n’était pas Milo. C’était une sorte de loup, d’ours, d’animal anthropomorphe, mais le regard qu’il jeta à la jeune femme brillait d’un éclat insoutenable, d’une lueur d’humanité à laquelle la créature semblait s’accrocher. Elle vit derrière l’imposante masse son mari pourchassé par une autre créature au pelage de feu et à l’œil rouge. Et elle hurla. Elle ne put contenir cette terreur qui la dévorait, elle hurla ; et dès que la bête qui avait été Milo se rua sur l’autre monstre, elle courut se réfugier dans la salle de bains.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s