Blacksad – Tome 4 : L’enfer, le silence

Publié: 28 octobre 2010 dans Au gré des lectures

Il y a des bandes dessinées comme ça qui marquent. Si le scénario est plus échevelé que d’habitude, (va falloir que je la relise pour bien comprendre…), le dessin est toujours un ravissement pour les yeux : c’est vif, minutieux, détaillé, vivant. N’oublions pas que l’auteur de cette bédé est à l’origine animateur dans un studio pour la Disneyworld company, et ça se ressent. On retrouve John Blacksad (tous les privés s’appellent John ?), le chat noir dans la moiteur de la Nouvelle Orléans. Vaudou et jazz musique à tous les étages. Ca swingue pour lui ! Une oeuvre qui vaut son pesant (c’est que ça devient cher, la bédé, maintenant)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s