We were horses

Publié: 10 juin 2011 dans Concerts & Spectacles

Le théatre romain de Fourvière est toujours un lieu propice à la rêverie et à la féérie des spectacles. Lorsque Bartabas s’empare des lieux, c’est pour un spectacle équin (bien sûr) sur fond de danse contemporaine. Ou l’inverse. Car au final, du cheval, on ne retiendra que les apparitions anecdotiques, attirant l’oeil et faisant diversion sur le vrai spectacle, ce tournoiement, ce virevoltement, cette sarabande de danseurs et danseuses indomptés (désolé mesdemoiselles, le masculin prédomine dans ce genre de phrase !), à la chevelure rappelant la crinière au vent des étalons sauvages ; le tout sur fond de litanie entêtante et mesmérisante (entendez par là migraineuse, entre le disque rayé et le scratch épileptique, ce qui a poussé un certain nombre de gens à quitter le spectacle avant la fin…)

Si le concept était moins tonitruant que Battuta, il n’en était pas moins poétique, même si, au fond, ça manquait de cheval.

Publicités
commentaires
  1. Si vous revenez voir un spectacle aux Nuits pendant la saison, n’hésitez pas à nous laisser vos impressions sur le blog, http://www.blognuitsdefourviere.fr
    A bientôt !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s