Lhasa – Self-Titled

Publié: 20 juin 2011 dans Tympan Heureux

Le dernier album d’une chanteuse inoubliable (rhâââ lovely et une voix chaude, éraillée, magique quoi !) et partie trop tôt. Un album qui clôt une trilogie commencée par La Llorona, un album que n’aurait pu renier Luz Casal, continuée par The Living Heart, un voyage musical tantôt français, tantôt anglais, tantôt espagnol ; ce dernier opus chanté dans la langue de Bruce Dickinson (c’est un exemple), est beaucoup plus homogène ; trop diraient d’aucuns. Un album très bluesy, tout en nostalgie et douceur assumée. On ne peut pas ne pas penser à Lucky dog recordings  de Stuart Staples (Tindersticks).

Du fait de l’homogénéité de l’album, je ne me vois pas de répéter ad nauseam les louanges que je pourrais faire depuis le premier morceau jusqu’au dernier.  A écouter donc.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s