The Goon Tome 8 – Le bal des damnés

Publié: 21 septembre 2011 dans Au gré des lectures

d’Eric Powell.

On gagne en noirceur ce que l’on perd en humour. Chaque tome est plus sombre que le précédent. Même le trait s’est changé, une sorte d’urgence transparait. Lassitude du personnage ? Lorsque Busard annonce qu’une fin tragique est inéluctable, on prend à se dire qu’Eric a décidé de tuer la brute pour laisser la place à la petite fille à barbe de Chimichanga (à venir) ?

Un tome trop court, mais heureusement compensé par une histoire dédiée à Busard justement, ce mort-vivant nécrophage attachant dans sa détresse d’immortel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s