L’assassin royal, Tome IV

Publié: 11 janvier 2012 dans Au gré des lectures

de Robin Hobb.

Où l’on s’étonne que j’ai omis de parler du Tome III alors qu’il est aussi prenant que les I et II, et que l’on regrette toujours de tourner la dernière page en attendant de lire le prochaine tome. Où FitzChevalierie prend de la graine, et surtout des coups. Où, comme roman d’apprentissage on dépasse largement l’histoire du sorcier anglais. Où l’on se prend d’amitié et de pitié pour ce pauvre fils de personne, car fils de quelqu’un, doué d’un don maudit et d’un don honnis, tiraillé entre ses devoirs et ses envies ; où, malgré le titre, on assassine presque par erreur.

Ce tome 4 fait la part belle à l’introspection du héros, en s’éloignant des intrigues de cour maintenant que <spoiler>le roi Subtil est mort et que Royal a accédé au trône pendant que Vérité part chercher un miracle pour repousser l’invasion des Pirates Rouges</spoiler>.

Comment un tel roman, où il ne se passe rien, ou si peu, peut autant captiver le lecteur ? Tout est dans l’écriture et la prise à parti dudit lecteur. Chapeau l’artiste.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s