Oldelaf – Le Monde Est Beau

Publié: 18 mars 2012 dans Tympan Heureux

Fini la déconnitude avec Monsieur D, Firmin et Pépito Valdez, Olivier Delafosse continue son chemin tout seul (entendez : tout seul sur la pochette), et a emporté son humour caractéristique avec lui ; quoique plus doux-amer et moins décalé ; si Le monde est beau, titre éponyme, nous laisse froid (on dirait du sous Mickey 3D), trois tubes en puissance pour moi se dégagent : le déjà célèbre La tristitude (« c’est vous, c’est moi, c’est ouh, c’est wah »), le poétique en diable Les mains froides et le grand n’importe quoi de J’ai chaud. Le reste de l’album donne une sacrée banane quand même, quand bien même les mélodies font plutôt dans la ballade romantique. Mais on ne peut rester de marbre à l’écoute de Courseulles-sur-mer, du Testament ou de Nancy (la ville, pas le prénom – en même temps, bonjour l’office de tourisme pour rattraper ça après !)

Je me permets cependant de protester haut et fort contre La jardinière de légumes ; si le pamphlet contre Le crépi pouvait s’avérer justifié, c’est bon la jardinière de légumes ! (Sauf quand il y a de la salade dedans, parce que la salade cuite, l’horreur…) A part ça, textes énormes comme d’hab.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s