Necronomicon

Publié: 5 mars 2013 dans Au gré des lectures

par Simon.

Dans les années 70 aurait été retrouvé suite à maintes péripéties un manuscrit antique rédigé en arabe d’après un texte grec, lui-même puisant dans des écrits antédiluviens de la grande civilisation sumérienne. Ce manuscrit serait le « véritable » Nécronomicon, le guide qui permet de franchir les Portes d’un au-delà, d’un entre-mondes où se terrent des Dieux pas nés de la dernière plus, qui ne sont autres que les Grands Anciens chers à Lovecraft. Qu’en est-il ? Si l’oeuvre est un pavé (plus de 800 pages !) ledit manuscrit est bien mince et encadré d’une longue introduction mettant en scène des cultes religieux d’Europe de l’Est implantés aux Etats-Unis plus ou moins véritables, des mafieux et des politiciens, des tueurs en série, des coïncidences, des mystères, ainsi que d’une « traduction » des évocations dudit manuscrit et de la manière de procéder pour entrer dans un état transubstantiel modifié de la conscience altérée de l’occulte (en gros).

Si la partie mi-historique, mi-fantastique de la naissance du monde d’après l’Enuma Elish (le combat de Marduk et Tiamat), mêlée miraculeusement de déités aux consonances étrangement familières (Cutha-Lu ?), l’oeuvre n’évite pas les répétitions. Se lit malgré tout comme un roman d’horreur occulte, mais sans horreur. Pour ma part je lui ai préféré l’étude aux éditions Belfond.

A lire avec intérêt, à interpréter avec précaution.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s