La dernière entrevue avant la fin du monde (1)

Publié: 29 janvier 2014 dans Les entrevues de Marylin Tervioux
Tags:

Marylin Tervioux revient (de loin) et a décidé de se mettre à l’interrogatoire de vrais gens avec de vraies motivations de la vie réelle. Des gens qui écrivent, des artistes, des émotifs.

Marylin Tervioux : Frédéric Vasseur, bonjour,
On vous connait pour vos participations aux anthologies Babel, la Ghilde des Mondes et précédemment gr746 sur le forum de Lulu, ainsi qu’à vos fréquentes apparitions dans les recueils Dix de Plume. Votre grand coeur vous fait accoucher de Mosaïque, un recueil au profit de SOS Enfants et sans oublier votre oeuvre majeure, Les Veilleurs, sorti en 2010.
 
MT : Alors, Fred, on te connaît pour ton amour des chats et des vampires, à quand une histoire de chat-vampire ? Voir, telle une production grindhouse, un « La femme-chat vampire du Troisième Reich » ?
FV : Les Veilleurs et Svetlana se sont brièvement croisés dans un art book qui ne sera jamais publié (et dont je crois bien avoir perdu à la fois texte et illustrations). Je n’envisage pas d’autre cross-over pour des raisons de cohérence et de simplicité, mais il est vrai que c’est tentant. Argh.
MT : Combien d’éons ont subi tes affronts scripturaux ?
FV : Subi ? Mais c’est moi qui subis, qui souffre, depuis des temps immémoriaux !
MT : Quels sont tes maîtres, tes inspirations, tes dégoûts ?
FV : J’ai un modèle, auquel j’essaie de ressembler le plus possible : l’homme que je voudrais devenir. Il n’a pas de nom, il n’existe pas, c’est une projection de ce que je souhaite être plus tard. Aucun autre modèle, parce que j’essaie de ne pas me définir en fonction de quelqu’un d’autre. Je n’aime pas cette tendance de la société qui nous force à rechercher « le nouveau Machin ». Regarde en musique : on cherche le nouveau Freddy Mercury, la nouvelle Madonna, le nouveau Michael Jackson, etc. En littérature, le nouveau Stephen King, la nouvelle Patricia Briggs et ainsi de suite. Il est maintenant mal vu d’être soi-même, on doit être le reflet d’une lumière déjà en place.
Ce qui me parle, c’est assez varié mais il y a toujours un facteur commun : ce dont l’histoire me prend par les tripes et qui me rend accro. Le livre dont je sais que, si je le lâche avant la fin, j’en serai malade. J’aime être emporté et submergé.
A l’inverse, je n’aime pas ce qui met la forme au premier plan, quitte à masquer le fond. Les belles phrases au détriment de l’histoire.
MT : Qu’est-ce qui t’a amené à la rencontre des affreux de Lulu qui se sont réunis sous la bannière de la Ghilde des Mondes ?
FV : J’avais posté sur un blog quelques histoires à suivre, des trucs sans grande prétention (et sans haute qualité, il faut bien le dire). Plusieurs de mes lecteurs m’ont dit que le blog ne leur suffisait pas et qu’ils aimeraient bien un livre. Alors en cherchant comment en réaliser un, je suis tombé sur Lulu. Une fois en place, j’ai trouvé le groupe SFFF, à l’époque baptisé GR746. J’ai rapidement sympathisé avec son créateur, LVCM, de même qu’avec toute la troupe. Enfin, j’avais trouvé des gens qui partageaient mes centres d’intérêt, qui ne me regardaient pas comme une bête curieuse, et qui publiaient des histoires de qualité !
MT : Je ne te fais pas le coup de l’île déserte, mais si la fin du monde est pour demain, quel CD, quel film, quel livre conseilles-tu avant l’extinction de la race ?
FV : Côté livre, la Belgariade de David et Leigh Eddings (ainsi que sa suite et ses préquelles). En musique, Tubular Bells III de Mike Oldfield. Et pour le film, le Seigneur des Anneaux de Peter Jackson.
Ou alors les Dragons de Pern de Anne McCaffrey, The 2nd Law de Muse et Confidence de James Foley.
Il faut vraiment choisir ?
MT : Tes projets artistiques pour les quelques années qui nous restent ?
FV : Avec une amie co-auteur nous sommes en train de finaliser le manuscrit de Svetlana. Après quelques petites apparitions en autoédition et après une tentative ratée de publication (l’éditrice a arrêté son activité quelques mois avant la sortie du livre), ma petite vampire est enfin prête. En dehors de ça, j’ai écrit un conte pour enfants qu’une amie peintre est en train d’illustrer et qui a en principe déjà trouvé son éditeur. Puis j’ai sous le coude un scénario de BD basé sur une aventure inédite des Veilleurs. J’ai ensuite une histoire de SF qui me trotte dans la tête, ainsi qu’une palanquée de projets divers. A une époque, j’avais essayé de solliciter un groupe de Metal pour faire une BO à l’un de mes livres, j’aimerais bien que ça se fasse un jour.
MT : Petit portrait chinois : si tu étais… Un plat
Une fondue savoyarde.
MT : Une époque
Existe-t-il une époque où les gens s’exprimaient sincèrement, sans allusions, sous-entendus, sens cachés, etc ? Une époque où on était jugés sur ce qu’on était et pas sur ce qu’on semblait être ? Si oui, je suis cette époque.
MT : Un personnage de fiction
Doc Savage.
MT : Un lieu
La ville de Gruyères, en Suisse et la ville de Vannes, en Bretagne. Oui, les deux à la fois, je triche.
MT : Un jeu vidéo
Trine.
MT : Un haïku
Reflet sur la mer – Troublé par le vent d’automne – Lune jaune qui brille
Donc, voilà, merci, bonne route et bonne plume !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s