La tristesse du samourai

Publié: 26 mars 2014 dans Au gré des lectures

de Victor del Árbol.

Un roman noir nous baladant entre l’Espagne franquiste et un présent plutôt amer, autour de personnages se croisant et aux destins intimement liés. L’écheveau se déroule au gré des meurtres et des menaces proférées.

Ne seraient-ce le ton de l’écriture et quelques éléments trop énormes pour être crédibles, l’intrigue – même si elle est allègrement devinée au fil des pages, nous mène au dénouement final dans un apothéose cauchemardesque. Les moments thrashs auraient pu être éviter pour conserver une noirceur suggérée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s