La compilation de juillet

Publié: 22 juillet 2014 dans Tympan Heureux
Tags:,

 Strapping Young Lad – « All Hail The New Flesh » (1994-2006 Chaos Years) un best-of de ce qui se fait de plus bordélique au sein du SYL. Jouissif !

Devin Townsend Project – « Ih-Ah! » (Addicted) Quand on sait que c’est le même Devin Townsend qui plus haut poussait des hurlements de possédé… L’autre facette de l’artiste, dans la douceur et la retenue. Et oui, tous les titres ont droit aux points d’exclamation.

Devin Townsend Project – « Liberation » (Epicloud) Devin serait-il l’inventeur du Gospel-Metal ? A croire 😛

Kittie – « Die My Darling » (In the Black) Las des hurlements, on a droit ici à un bon morceau rock presque velu, qui rappellerait presque le titre du combo Misfits (« Die, Die My Darling »). N-ième changement de line-up autour du noyau dur des soeurs Lander.

Svartidauði – « Sterile Seeds » (Flesh Cathedral) Black metal catacombesque et grandiose, sombre, nihiliste et dégoulinant, comme on aime. Rappelle Deathspell Omega.

Cathedral – « Edwige’s Eyes » (The Guessing Game) Du chemin parcouru depuis Forest of Equilibrium. Moins doom, plus stoner, ça fleure bon les années 70 quand même 😛

Emperor – « Funeral Fog » (A Tribute To Mayhem – Originators Of The Northern Darkness) Un cover-album du mythique De Mysteriis Dom Sathanas de Mayhem par des pointures du genre, GorgorothAbsu, Immortal, Vader et j’en passe…

Danko Jones – « Rock’n’Roll Proletariat » (Below the Belt) A reprendre en choeur : « I pledge allegiance to the rock’n’roll proletariat ! » ça riffe avec joyeuseté sur les thèmes de prédilection du hard rockeur de base : le sexe, le rock’n’roll, et quoi d’autre ? Moins d’accroches que sur Sleep is the ennemy, mais laisse remuer le popotin malgré tout.

Cattle Decapitation – « A Living, Breathing Piece of Defecating Meat » (Monolith of Inhumanity) du lourd, du très très lourd, du grind végétarien à toute berzingue, avec, curiosité, une voix criarde et nasillarde en complément d’un growl putride par le même vocaliste.

Fleshgod Apocalypse – « Heartwork » (Agony) The next big thing ? Comparés à Dimmu Borgir, le quatuor italien se lance dans un deathgrind (si, un peu quand même !) symphonique (?) et s’offre même une reprise du génial Heartwork de Carcass surcet album. Moins bon que l’originale, mais on ne peut pas passer à côté !

Et puis aussi…

Quelques perles aussi sur le net, avec cette reprise black de Bachelorette de Björk par The Great Old Ones, ou ces deux compilations du label Les Acteurs de l’Ombre avec la fine fleur (putride) d’obscurs groupes de black / pagan / avant-garde métal : Le Sampler MMXIV et A Black Metal Statement en coopération avec le label Those Opposed Records. Les deux dernières compilations NYC Sucks du e-zine Metal Sucks, plus que recommandables (les compilations et le blog) et ce premier EP Permanence de Vermin Womb (et quoi ? Par là on a des dizaines de téléchargements libres et gratuits ?!)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s