Sur le fleuve

Publié: 22 juillet 2014 dans Au gré des lectures

de Léo Henry et -feu- Jacques Mucchielli.

Qu’il est plaisant de tomber sur une oeuvre aussi intense et agréable à lire ! Intense car en moins de deux cent pages, nous voilà plongés dans la moiteur de l’Amérique Centrale à la recherche d’Eldorado en compagnie d’aventuriers stéréotypés et perversement torturés – un ancien inquisiteur, son secrétaire détestable dès la première lecture, un flamand pas tout rose, un corse fier, un sarde sauvage, un fils de famille parti faire fortune en compagnie de son épouse indigène… Et tout part à vau-l’eau quand leur chemin croise un jésuite un brin dérangé et prosélyte.

Dès lors une ambiance de huis clos s’installe, et les esprits s’échauffe au rythme des méandres du fleuve, de la chaleur écrasante et des morts qui jonchent le chemin… Le fantastique n’est ici que prétexte à un jeu rappelant Les dix petits nègres. On se prend à échaffauder des plans pour désigner un coupable…

On regrettera peut-être la fin, et encore.

Très bonne découverte, donc. Se pencher sans doute sur les autres romans de l’auteur (et dire qu’il est plus jeune que moi !) :  Rouge Gueule de Bois ou son recueil Le diable est au piano.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s