La compilation de septembre

Publié: 8 septembre 2014 dans Tympan Heureux
Tags:,

Darkthrone – « Too Old Too Cold » (The Cult Is Alive) Black is not dead ! Comme qu’y disent : « Just a hellish rock n’ roll freak / You call your metal black? » Punk en diable, c’est sale, gras, heavy. Yeah !

Volbeat – « Sad Man’s Tongue » (Rock the Rebel / Metal the Devil) Ca sent bon la gomina et le rockabilly tout ça ! Happy days, milk-shake banane, Jack Daniels et petites pépées !

Six Feet Under – « Snap your fingers, Snap your neck » (Graveyard Classics 3) reprise fameuse de Prong, très catchy, même avec le growl putride de Chris Barnes.

King Crimson – « The Court Of The Crimson King » (In the court of the Crimson King) Parce qu’il n’y a pas que Pink Floyd dans la vie. Dans le psychédélique et le prog’rock, il y a aussi cette sommité dont beaucoup ont entendu parler sans en ouïr une note (dont moi le premier – mais ça c’était avant :P)

Pentagram – « Be forewarned » (First Daze Here Too) classifié – à tort ? – doom metal, il s’agit plutôt là d’un bon gros hard rock, du genre Creedence Clearwater Revival plus heavy, plus sombre. De bonnes mélodies, une voix rock, pour une compilation pas piquée des hannetons. Se procurer celle-ci et la précédente (First Daze Here) pour se faire une idée des musiques rebelles des 70’s 😛

Carcass – « Heartwork » (Heartwork) parce que, hell yeah ! Mythique.

Deride – « Through it all » (Scars of Time) Découvert sur le sampler du magazine Rock Sound en son temps, groupe obscur de métal (néo ? alternatif ? Quand on sait pas, c’est ce qu’on dit) avec un titre syncopé comme on les aime.

Heboïdophrénie – « Cadaver » (Origin of Madness) avec un growl qui n’a rien à envier aux plus grands, pour un brutal death efficace. Découvert sur le sampler de Rock Hard de cet été (à ne pas confondre avec Hard Rock, je sais, c’est original).

The Breeders – « No Aloha » (Splash) Aaah, un vrai petit bijou cet album, concentré de douceur et d’énergie lénifiante, des hymnes, « Cannonball », « No Aloha », « Drivin’ on 9 », « Divine Hammer » ! Que dire, des albums comme ça on en voudrait des pelletées !

Motörhead – « Orgasmatron » (Orgasmatron) Un titre qui a du faire grincer des dents, presque indus dans son interprétation, une note unique, la voix de Lemmy robotisée, tout cela est très sombre et sans âme… Brrr…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s