Le Royaume

Publié: 27 septembre 2014 dans Au gré des lectures
Tags:

d’Emmanuel Carrère.

Aux premiers mots j’ai eu l’angoisse d’un n-ième roman autobiographique nombriliste comme Beigbeider ou Weyergans avec son Trois jours chez ma mère. Et puis non, l’auteur se rend vite dans l’ombre pour laisser la place au personnage principal, Luc, LE Luc de la Bible, au travers de l’étude de son Evangile, ou plutôt de l’interprétation qu’en fait Emmanuel dans les parties les plus obscures, et surtout afin de soulever ce question, la Foi, pourquoi ? Pourquoi, d’un coup, a-t-il, lui, été touché par une Révélation, qui au fil des temps s’est aussi bien étiolée ?

Un roman qui se dévore (en tous cas plus facilement que les Evangiles !), qui éclaire les origines du Christianisme et qui ose tenter des hypothèse sur le pourquoi de la pérennité de ce culte. A dévorer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s