La compilation d’octobre

Publié: 10 octobre 2014 dans Tympan Heureux
Tags:

Slash’s Snakepit – « Beggars and Hangers On » (It’s Five O’Clock Somewhere, 1995) Clash entre Axl Rose et Slash, du coup ce dernier prend le matos écrit pour Guns’n Roses et nous pond ce brûlot hard rock comme on les aime, burné à souhait. Plus proche d’Aérosmith pour le coup, avec des titres tout bonnement géniaux comme ce « Beggars », ou le morceau d’ouverture, « Neither Can I ». La légende raconte que le groupe devait simplement s’appeler Snakepit mais que Geffen trouvait plus vendeur de mettre le nom du guitariste mythique devant.

AC/DC – « Stormy May day » (Black Ice, 2008) Aaah, cette guitare slide en intro… Aaah cette voix profonde de Brian Johnson qui n’est pas sans rappeler « Hail Caesar » sur Ballbreaker… Hard rock lives !

Loudblast – « Ascending Straight in Circles » (Burial Ground, 2014) Toujours aussi en forme après 30 ans de bons et loyaux services, un album qui claque et un titre qui l’air de rien démarre sur une petite intro très viking metal pour asséner du lourd à coup de ruptures de rythme, de growl souterrain et d’écho très post-metal et s’achever sur un riff qui n’aurait pas déplu à Entombed période death’n roll.

Peter Gabriel – « Digging in the Dirt » (Us, 1992) Un titre plus qu’inquiétant, à la sauvagerie contenue, clip d’une violence gracieuse, du grand, du très grand Peter.

Sepultura – « Desperate Cry » (Arise, 1991) Avant la déferlante groove / tribale, la bande à Max officiait dans un thrash grassouillet incisif. Ce cri désespéré en mid-tempo qui s’énerve au 2e tiers du morceau donne un bel aperçu de leurs méfaits sonores.

Beatsteaks – « Run run » (Living Targets, 2002) On jurerait du Foo Fighters ! Rien à jeter, du tout bon pour ce petit groupe berlinois qui en jette, du punk rock bien tourné, hell yeah !

Ghost – « Ghuleh / Zombie Queen » (Infestissumam, 2013) Si ça c’est pas malsain ! Un rock tout gentillet de prime abord avec des textes occultes à la gloire du Grand Rouge aux pieds fourchus, chanté par un pape zombie accompagné de ses goules engoncés dans leurs soutanes noires… Comme cette « zombie queen », une ballade presque amoureuse ?

Shining – « Förtvivlan, Min Arvedel » (VII: Född Förlorare, 2011) Shining, c’est une histoire sordide, un autre black metal fait de nihilisme, sombre, malsain ; on gardera toujours en tête la pochette de V: Halmstad ou l’inquiétante petite fille de IV: The Eerie Cold. C’est un black metal progressif pourrait-on dire ? Avec son respect pour la langue maternelle, on ne pourra pas s’attarder sur les textes, mais les mélodies accrocheuses, tantôt mélancoliques, tantôt incisives sauront créer une ambiance…

Babylon Zoo – « Spaceman » (The Boy with the X-Ray Eye, 1996) Un album coup de poing à mille lieux du suivant (King Kong Groover) avec des titres phares dont celui-ci qui nous a trituré les tympans un bon moment ! A écouter aussi « I’m cracking up I need a pill » et « Caffeine ».

Faith No More – « Digging the grave » (King for a day, fool for a lifetime, 1995) On reste dans la valeur sûre avec l’ovni musical de Mike Patton et sa bande, inclassable, et en même temps radiophonique, isn’t it ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s