La compilation de juin

Publié: 30 juin 2015 dans Tympan Heureux
Tags:,

Carcass – « Don’t Believe a Word » (Swansong, 1996) Ne vous arrêtez pas à la vilaine pochette. Carcass, une fois sortis de leur grind putrescent, c’est du death mélodique de haute volée, presque radiophonique ! Ca se reprend en choeur, hein ! (Non ?)

Rebel Meets Rebel – « Nothin’ To Lose » (Rebel Meets Rebel, 2006) Quand Vinnie Paul Abbot et Dimebag Darrel (ex-Pantera) s’acoquinent à une pointure country (en l’occurrence un certain David Allan Coe inconnu dans nos contrées), ça donne du groove country métal, un truc qui décoiffe, d’ailleurs un album un poil court, qui sent le whisky et la sueur 😛

Tom Waits – « Home I’ll Never Be » (Orphans, 2006) Le gros ours Tom Waits, acteur à ses heures (on l’aura vu dans Fisher KingDraculaLe livre d’Eli… nous a pondu il y a quelques années un triptyque plus qu’indispensable avec tout ce qu’il sait faire dedans : du blues à fondre, du spoken word, du bizarre (« Redrum » notamment), des reprises (2 Ramones !)… Un petit bijou fort documenté en plus.

Fear Factory – « Mechanize » (Mechanize, 2010) Tiens, je n’en avais pas encore mis. Fear Factory, c’est du bon comme du mauvais, le mauvais avec Digimortal une sorte de neo-indus mou du genou, du bon avec Demanufacture ou Obsolete, et du très lourd avec ce Mechanize qui démoule son flan.

Slayer – « I Hate You » (Undisputed Attitude, 1996). Un des « Big Four of Thrash » (oui, Slayer c’est pas du death, qu’on se le dise), on aime ou on aime pas, mais malgré tout ça fait plus de 30 ans qu’ils nous dessablent les oreilles. Petite curiosité que cet undisputed attitude, puisqu’album de reprise de punk/hardcore à la vitesse de l’éclair puisqu’en 35 minutes ils nous tartinent 15 titres, donc ce « I Hate You » rigolo comme tout.

Gorillaz – « Bill Murray » (D-Sides, 2007) Parce que Gorillaz, c’était mieux avant (avant Plastic Beach) et parce que j’adore Bill Murray (mais si, Groundhog dayLost in translationGhostbusters !)

Korn – « Y’all want a single » (Take a look in the mirror, 2003) Parce que Korn aussi c’était mieux avant (en fait, après Follow the leader, hein… Quoique même ce dernier n’est pas à la hauteur des débuts !) Du coup ils se la jouent « ouais, nous on fait pas de single qui passe à la radio… »

Et si le mois prochain je vous faisais une ch’tite liste des premiers titres de ces groupes qui ont fait découvrir le métal à toute une bande de boutonneux ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s