La compilation de janvier: Songs About Hate

Publié: 29 janvier 2016 dans Tympan Heureux

Cette année 2016 j’ai décidé de faire des playlists thématiques, oui ou bien ?

Slayer – « I Hate You » (Undisputed Attitude, 1996) Un album de reprise ? Non, pas que (le dernier titre est du pur et lourd Slayer). Mais oui quand même. Et du punk, du lourd, du, genre, une minute cinquante seconde le titre.  Sauf à partir de ce « I Hate You » franchement rigolo, où on dépasse les 2 minutes !
Silverchair – « Learn to Hate » (Freak Show, 1997) Ouais, à l’époque de Frogstomp, les critiques disaient « des p’tits jeunes qu’on trop écouté du Nirvana, la relève est assurée, etc. » N’empêche, entre ce premier opus et Freak Show, ils ont mis les bouchées doubles (et pas la pédale douce). Du lourd, du gros son, plus heavy (pas forcément meilleur d’ailleurs, ça se discute). Quelques titres rentre-dedans comme « Freak » ou cette leçon de haine, du primesautier (à la « Breed » de Nirvana) avec « Lie to me », un rien de Pearl Jam avec « The Door ». Les trois p’tits aussies en ont surpris plus d’un avec leur troisième album, Neon Ballroom
Korn – « Wake up Hate » (Untouchables, 2002) Korn, c’était mieux avant. Korn, de la balle ; Life is Peachy, de la bombe, bébé ; Follow the leader, ça passe bien en soirée. Après… On pèche, de ci, de là, quelques morceaux sympatoches ; de la bouillasse pour le reste…
Morbid Angel – « Hatework » (Domination, 1995) Ah, nos p’tits floridiens, qu’est-ce qu’ils deviennent depuis Illud Divinum Insanus ? Perso je les ai découvert sur le tard mais j’aime beaucoup leur son « out of nowhere »…
Anthrax – « 1,000 Points of Hate » (Sound of White Noise, 1993) Honte à moi, ma connaissance du 4e larron du « Big Four Of Thrash » est quasi nulle. Un point pour vous.
Metallica – « Hate Train » (Beyond Magnetic, 2011) Après la déception des fans suite à St. Anger, la bande à Hetfield nous ont pondu un Death Magnetic reprenant une certaine le son incisif de son prédécesseur, sans la batterie de cuisine et avec, petit clin d’oeil, un « Unforgiven III » (plutôt tiède). A noter la pochette un brin moquée (mais laissons parler Freud à ce sujet : « Ach, das ist le coup classique de la mutter abuzive ! Che fois le sexe maternel tans lequel le kruppe feut retourner – te honte zurement ! ») Et puis, histoire de dire « on vous prend encore quelques sous avant le prochain album », ils ont pondu ce quatre titres dans la même veine.
Hate – « Hate is the Law » (Crusade Zero, 2015) Pourquoi tant de haine ? Ca ressemble à du Behemoth ? Normal, c’est polonais.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s