La compilation de l’été : on s’est pas foulés

Publié: 23 août 2016 dans Tympan Heureux

Bon, à la base je voulais au mois de juin faire une playlist spéciale papas et juillet/août une compil plutôt moite. C’est râpé du coup une petite playlist qui ne paie pas de mine avant la rentrée, parce qu’après tout avec les festivals et compagnie (entre le Hellfest, le Sylak et j’en passe), du métal, vous en avez eu mes p’tits poilus !

Et arrêtez de dire qu’il n’y a que des trucs de vieux ! De toutes façons, le métal, c’était (pas forcément) mieux avant.

Korn – « Daddy » (Korn, 1994) Un titre qu’on trouve sur leur première démo, Neidermeyer’s mind. Une bombe à sa sortie, produit par Mister transforme-ce-qu’il-touche-en-or Ross Robinson, un néo métal torturé et déstabilisant à la première écoute. Que du lourd, avec « Blind », « Ball Tongue », « Shoots & Ladders » ou ce sombre « Daddy » :
Little child, looking so pretty
Come out and play, I’ll be your daddy […]
Après le 3e album, ça s’empâte un peu.
Pearl Jam – « Alive » (Ten, 1991) Contrairement à l’air et au refrain qui paraît plutôt positif, les paroles sont bien sombres et bien tranchantes… Je vous invite à les écouter / les lire…
Jane’s Addiction – « Had a Dad » (Nothing’s Shocking, 1988) Hommage au bon père
Type O Negative – « Summer Breeze » (Bloody Kisses, 1993) Oui, bon, ça sent pas trop l’été, mais c’est moite non ?
Soulfly – « Under the Sun » (~3, 2002) Apparu originellement sur l’album de reprise de Black Sabbath Nativity In Black 2 en 2000. Bon, avec un gueulard comme Max Cavalera, ça nous change des nasillements d’Ozzy Osbourne, mais ça reste bruyant. Le soleil, y cogne !
Soundgarden – « Black Hole Sun » (Superunknown, 1994) Un classique je vous dis ! Le soleil de l’Apocalypse, où tout fout le camp.
Black Metal Beach Party – « Louie Louie » (A Wave in the Western Sea, 2016) Pour la déconne. C’est même pas musical. On image bien les pandas tristes à la plage. Tiens, ça me rappelle Woods of Trees.

Nick Cave & The Bad Seeds « The Good Son » (The Good Son, 1990) Parce qu’un bon père a de bons fils… Le Nick Cave que l’on aime, blues, dark, gothique, limite western.
Ca vous a plu ? Prêts pour la rentrée ?
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s