Archives de la catégorie ‘Voyages’

Mongolie (5) : Le retour

Publié: 29 juillet 2008 dans Voyages
Nous voilà revenu la tête le coeur et les cartes SD pleines d’image, de sons, de saveurs et de souvenirs impérissables comme : les moustiques, les mouches, la marseillaise chantée le 14 juillet devant nos camarades mongols, les parties de cartes où tout le monde triche à qui mieux mieux, le Khorkhog, les pistes interminables, les champs d’édelweiss, les pieds de rhubarbe, les nuits en yourte, le montage des tentes… Le thé salé, les buuz, mais aussi les bouses, les jours sans se laver, les souris des steppes. Les photos suivront.
Publicités

Mongolie (4) : A Roissy aussi !

Publié: 4 juillet 2008 dans Voyages
…Et une couche de plus avec ces grêves !  Bon ben je vous laisse jusqu’à début août ,soyez sage, et comme on dit là-bas, vive les yacks !

Mongolie (3) : C’est la guerre !

Publié: 2 juillet 2008 dans Voyages
On me l’a dit ce matin et je n’y croyait pas alors je suis allé voir les infos. C’est pas vrai, ils ne nous laissent aucun répit ! Mais bon l’agence de voyage a dit que ça ne craignait rien, donc on y va quand même. Ils nous rajoutent simplement un gilet pare-balles dans les bagages. Ca tombe bien on avait de la place !
— EDIT
Le titre est aussi un jeu de mots avec "ger", le mot mongol qui désigne la yourte, qui elle, est d’origine russe (ou bulgare, selon si elle est brassée ou non)

Mongolie (2) : Périple

Publié: 15 juin 2008 dans Voyages

Voici le détail de la petite excursion :

1er et 2e jours : Vol Paris/Oulan Bator Arrivée dans la capitale de la Mongolie et transfert à l’hôtel. Visite du palais d hiver du 8ème Bogdo khan. Nuit à l’hôtel.

3ème jour : Le matin nous visitons Gandan, monastère bouddhiste où les Mongols viennent prier et consulter les moines médecins ou astrologues et du musée des beaux- arts de Zanabazar. Après le déjeuner, envol pour Khovd (vol d’une heure environ mais soumis à des aléas climatiques et opérationnels). Nuit en campement au bord d’une rivière, à 4 km de l’aéroport

4ème jour : Départ le matin par la piste (170 km) pour le lac Tolbo, enchâssés dans les montagnes glaciaires. Sur la route, nous rendons visite à une famille Kazakh qui chasse à l’aide d’un aigle. Nous arrivons en fin d’après midi au campement au bord du lac (2050 m).

5ème jour : Nous longeons les rives du lac, peuplées de chameaux de Bactriane, puis les glaciers, et gagnons en début d’après midi les abords du Tsambagarav (80 km), où nous rendons visite aux nomades. Nuit en campement (2500 m).

6ème jour : Montée assez raide (850 m de dénivelé, 4 h environ), avec une traversée de gué vers le camp de base du Tsambagarav, un sommet glaciaire de 4200 m d’altitude, au pied des glaciers suspendus. Après avoir rejoint le campement nous partons afin de raccourcir l’étape du lendemain. Campement à mi-chemin de Khovd dans un site de beaux rochers.

7ème jour : Après 2 h de piste, nous atteignons Khovd. Nous faisons quelques courses au marché puis nous pique-niquons au bord de la rivière, à la sortie de la ville. Nous reprenons les véhicules et, après 4 h de piste (80 km), nous rejoignons un site de pétroglyphes, Ishgen Tolgoi, situé à 5km de Mankhan. Nuit en campement (1500 m).

8ème jour : Piste pour Jargalant Khairkhar (100 km). Nous longeons les rives du lac Khar Us Nuur avant d’atteindre notre campement (2050 m) en fin d’après midi.

9ème jour : Balade à pied avec visite d’éleveurs. Piste pour Chandaman (2 h) puis arrivée au lac Dorgon en fin d’après midi. Nuit en campement près du lac (1010 m) avec baignade possible.

10ème jour : Longue journée de piste pour atteindre Ajiq Nuur (185 km). Ici nous essayerons d’acheter un mouton afin de préparer pour le lendemain un khorkhog (plat typique mongol de viande cuite dans une énorme cocotte à l’aide de pierres chauffées). Nuit en campement (1850 m).

11ème jour : Départ vers 10/11 h pour une balade à dos de chameaux ou à cheval (en fonction des disponibilités du moment). Retour au campement en milieu d’après midi et balade facultative dans les dunes de sable.

12ème jour : Nous partons pour Uliastai que nous atteignons dans l’après midi. Après quelques courses au marché, nous reprenons les véhicules pour rejoindre le campement (2150 m), situé à 60 km plus loin, après le col Zagastayn davaa. Sur la route, à une vingtaine de km d’Uliastai nous nous arrêtons pour admirer deux très belles statues (homme-femme) anthropomorphes, considérées comme parmi les plus belles de Mongolie; elles datent de la période turque (VIe –VIIIe siècles).

13ème jour : Petite marche de 2 h sur les crêtes au dessus du campement puis nous reprenons la piste. Après une cinquantaine de km nous découvrons des stèles "cervidés" (ce type de stèle date pour la plupart entre le VIIeet IIIe siècles avant J.C. et représente l’une des formes les plus importantes et anciennes de l’art nomade des steppes d’Asie centrale) au bord de la piste. Nous traversons la petite ville de Tosotsengel à l’allure de Far West puis nous atteignons notre campement (1820 m) situé dans un beau site au bord d’une forêt de mélèzes.

14ème jour : Avec nos véhicules nous traversons le col Telugiin davaa (2200 m) puis, 150 km plus loin, non loin d’un petit lac nous découvrons de très belles stèles anthropomorphes de la période turque. Après une très longue journée de piste (180 km) nous arrivons au campement, situé sur une presqu’île avec de gros rochers.

15ème jour : Nous marchons 2 h environ pour atteindre le sommet d’un petit volcan puis, en passant un col légèrement plus haut, nous rejoignons le campement. Après midi de repos : baignade-toilette, ou balade à cheval (en fonction des disponibilités du moment) pour ceux qui le souhaitent.

16ème jour : Départ assez tôt pour une très longue journée de piste (200 km) jusqu’au campement (1550 m) près de Shivert. Nous passons par le rocher de Taikhar et un site de pétroglyphes.

17ème jour : Nous partons pour Tsetserleg (signifiant en mongol "jardin"), la capitale de la province dont l’importance remonte au XVIIIe siècle quand de nombreux commerçants russes et chinois vinrent s’y établir ; nous visitons le musée-temple de Zayaiin Khuree, un complexe monastique important fondé au XVIIe siècle. Les quelques bâtiments du monastère ayant survécu aux destructions des années 1930 abritent depuis 1960 un petit musée ethnographique. Nous visitons également le marché avant de reprendre la route. Nous arrivons à Karakorum en fin d’après midi. Nuit dans le camp de yourtes aménagées d’Anar. Ici, il y a souvent une petite troupe de musiciens…

18ème jour : Visite de la tortue en pierre (vestige de l’ancienne capitale impériale) sur la colline pour la vue sur Erdenizuu puis visite de ce monastère, le plus ancien de la Mongolie, fondé en 1586 par Abdai Khan et qui comprenait au début du XXe siècle plus de 600 édifices religieux. La plupart des bâtiments d’origine ayant échappé à la destruction ont été transformés en musée, et depuis la chute du régime un des temples sert à nouveau de lieu de culte bouddhiste. Piste (100 km) pour Ovgon khiid, un petit temple reconstruit (au pied du massif rocheux de Khogno khan), un des rares établissements appartenant à la secte des "bonnets rouges" en Mongolie et dont la fondation remonte à une époque antérieure à l’établissement des ‘bonnets jaunes" en Mongolie : visite du temple et courte marche (2 h) pour voir les ruines de l’ancien monastère. Nuit en campement.

19ème et 20ème jours : Départ très tôt pour rejoindre Oulan Bator par une route en mauvais état (300 km). Arrivée dans la capitale mongole en début d’après midi. Temps libre pour effectuer quelques achats. Nuit à l’hôtel et envol pour la France.

Mongolie (1) : Bêtisier

Publié: 7 juin 2008 dans Voyages
Car on est à 1 mois du départ… Alors petit résumé : nous avons réservé notre voyage de noces sous la forme d’un trekking en Mongolie, départ d’Ulan-Bator, puis avec un vol intérieur qui nous emmène tout à l’ouest, remontée d’ouest en est avec différents moyens de locomotions, dont nos pieds.
 
Tout avait pourtant bien commencé, et puis voilà que les premiers papiers nécessaires à l’obtention des visas arrivent : une attestation d’assurance pour la Russie (alors que j’avais bien stipulé Mongolie en gros). Alors d’accord on traverse la Russie (il y a même une escale à Moscou), mais dire à un mongol qu’il est russe c’est comme dire à un alsacien qu’il est allemand…
Et puis après, réception de notre confirmation de voyage pour… Nice en passant par Menton. ça fait cher le déplacement. Voyons le bon côté des choses, je ne suis jamais allé à Menton.
Ensuite, réception des visas, le mien étant valable jusqu’au 15 mai (alors qu’on part en juillet…) Avec un post-it en syrillique pour expliquer qu’en fait c’est bon je peux y aller quand même (ça fait cher le post-it tout de même… Et pis va savoir si c’est pas marqué "bakchich" hein ?)
 
Pour couronner le tout on reçoit un courrier de l’agence de voyage qui dit qu’on n’a pas souscrit d’assurance et qu’on ne peut donc obtenir les visas (qu’on a reçus la semaine précédente ?). Si ça n’est pas le bordel, ça y ressemble. Et ce n’est pas rassurant pour le reste de l’aventure !
 
Enfin ! On reçoit les convocations pour l’aéroport (toutes les deux à mon nom, dont une raturée et avec du blanc…), donc on est sûr a) de partir b) d’y rester au moins trois semaines, sauf si a) il y a grêve des contrôleurs aériens ou du personnel navigant b) s’il y a un détournement à Moscou (notre escale) c) une guerre civile se déclare au dernier moment d) un séisme (parce que les raz de marée, tranquille en Mongolie ;)) se déclenche subitement.